Les artistes

Une selection incroyable de passionnés

 

La volonté de monter une programmation ambitieuse et courageuse pour la
première édition du festival est un challenge assumé.
Notre souhait est de proposer au public une esthétique musicale toute
particulière servie par des artistes de haute renommée.

Benjamin Moussay

Pianiste solo

L’approche de la musique de Benjamin Moussay est aussi unique qu’identifiable. Pianiste et compositeur imaginatif, au jeu subtil et sensuel, ce sorcier du clavier façonne des univers sonores oniriques, aux couleurs harmoniques variées et à l’architecture élaborée.

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris en piano Jazz, , prix de soliste au Concours national de Jazz de la Défense, lauréat du concours international de piano Jazz Martial Solal, Benjamin Moussay  est aujourd’hui un pianiste très demandé. Il est le second pianiste français à enregistrer en solo pour le label ECM.

On ne compte plus ses collaborations auprès des plus grands noms du Jazz, tels que Daniel Humair, Marc Ducret, Tony Malaby, Steve Swallow, Michel Portal, Louis Sclavis, Vincent Peirani, Martial Solal, Youn Sun Nah, Airelle Besson, l’ONJ, etc.

Il se consacre actuellement à son duo avec Claudia Solal et son trio avec Eric Echampard et Arnault Cuisinier.

Compositeur pour le spectacle vivant, il joue fréquemment ses compositions lors de ciné-concerts.

Son album en piano solo « Promontoire », sorti en 2020, encensé par la critique (le Monde, Télérama, Libération), a été nommé coup de cœur de l’Académie Charles Cros.

Passionné de pédagogie, il enseigne à Paris dans différents conservatoire.

Découvrir en vidéo

Dominique Pifarely & François Couturier

« Préludes & Songs »

Après une collaboration qui s’étire depuis plus de trente ans au gré de différentes configurations, ces deux musiciens, très singuliers, se retrouvent aujourd’hui avec bonheur dans la réaffirmation de leur grande complicité artistique.

En 1997, déjà, un premier témoignage de leur connivence en duo avait déjà été publié  par le prestigieux label ECM. Ils créent aujourd’hui un programme original pour piano et violon, affiné dans le creuset de l’improvisation et du jazz, mais aussi dans un langage hérité de la grande tradition classique et moderne  de leurs instruments. La richesse harmonique de François Couturier n’a jamais été aussi loin et l’archet de Dominique Pifarély aussi libre et authentique, le tout dans une fusion sonore équilibrée et d’une grande expressivité. Une musique exigeante, sensible et profonde.

Découvrir en vidéo

Géraldine Laurent

« Cooking »

Figure incontournable aujourd’hui de la scène jazz en France, Géraldine Laurent s’est forgée au fil du temps une approche très personnelle du saxophone alto. Son jeu incandescent, d’une redoutable virtuosité et d’un puissant lyrisme, est incarné par un son qui n’appartient qu’à elle. Les âmes de Rollins, Coltrane et Parker flottent parfois au-dessus de ses grandes envolées, mais elle en assume l’héritage tout en proposant un discours très personnel où chaque note est habitée avec une rare intensité.

Son dernier album, “Cooking”, salué par la critique, a été récompensé aux Victoires du jazz 2020 comme “Album de l’année”.

Pour cette première édition du festival, elle viendra nous présenter l’intégralité de cet album,  accompagnée de Yoni Zelnik, son fidèle et irremplaçable contrebassiste; de Donald Kontomanou, son batteur à la musicalité surprenante et parfaitement à l’aise dans les dédales rythmiques tracés par notre saxophoniste ;  enfin, de Paul Lay, pianiste qui connaît aujourd’hui une brillante carrière de soliste, et qui vient illuminer le quartet de sa palette sonore et de ses fulgurances flamboyantes.

Découvrir en vidéo

Louis SCLAVIS

« Les cadences du monde »

On ne présente plus Louis Sclavis. Clarinettiste virtuose et imaginatif, il est en permanence en recherche d’expériences et d’aventures musicales. Son parcours atypique l’amène à jouer avec de nombreux musiciens de la scène internationale (Michel Portal, Henri Texier, Bernard Lubat, Eric Le Lann, et bien d’autres)

En 1988, le Prix Django Reinhardt du « meilleur musicien de jazz français » lui est attribué et en 1993, il obtient le “Djangodor ” dans la catégorie « meilleur disque de jazz français de l’année ».

Parrain du Summer Jazz Festival de Serre chevalier, il assurera l’ouverture de la première édition avec l’une de ses formations préférées : en quartet avec deux violoncelles et percussion. Cette nouvelle formule à la palette sonore si particulière est constituée de musiciens très talentueux venant d’horizons différents : Annabelle Luis, violoncelliste très active dans le monde de la musique baroque ; Bruno Ducret, également violoncelliste, improvisateur mais aussi chanteur, évoluant dans des univers musicaux très divers ; et enfin Keyvan Chémirani, percussionniste ouvert aussi bien au jazz qu’aux musiques du monde ou la musique ancienne, maniant le zarb ou le daf avec autant de science que de musicalité.

Les cadences du monde est un album inspiré du livre du photographe Frédéric Lecloux “L’usure du monde” où est relaté, par des récits et photos, son voyage en Orient.

Ce nouvel opus de Louis Sclavis, lui aussi voyageur curieux et infatigable, propose une musique qui franchit les frontières et les genres, une musique bouillonnant de combinaisons sonores imagées. Les quatre musiciens joueront sans aucune amplification, tel un ensemble de musique de chambre, dans le cadre si particulier de l’église de Saint-Chaffrey. Un concert qui  invite au voyage, au rêve et à la méditation.

Découvrir en vidéo

PAPANOSH

« A very big lunch »

Depuis 2006, ce groupe vibrant de cinq musiciens parmi les meilleurs jeunes jazzmen français, présente une musique toujours aussi éclatée dans son résultat que cohérente dans sa conception et dont le son est immédiatement identifiable. Un cocktail sonore débordant d’énergie et qui parle au corps.

Avec son 7ème album, “A very big lunch” le quintette rend hommage à l’écrivain américain Jim Harrison, ou plutôt à l’univers qu’il a su créer, riche d’histoires, de personnages, et surtout d’images dont la force nous frappe par leur démesure et leur sensualité. La bande son qui bouillonne dans ses livres ne demandait qu’à surgir.

Au travers des doutes ou des coups de gueule du romancier, de son amour de la nature et de son témoignage vibrant d’une réalité américaine, le pianiste Sébastien Palis a su tracer les lignes d’une partition exaltante ! Ses complices du groupe n’avaient plus qu’à se plonger dans le déroulé de ce flux sonore habitant l’écriture harrisonienne par des improvisations restant fidèles à ce qui les rapproche le plus de l’auteur : la gourmandise !

Saluer les musiques jazz, free ou folk, raconter des histoires, dessiner des personnages, Papanosh s’attache à partager tout cela, comme on partage … un bon gueuleton.

Quentin Ghomari, trompetteRaphaël Quenehen, saxophone – Sébastien Palis, piano, Fender Rhodes – Thibault Cellier, contrebasseJérémie Piazza, batterie

Découvrir en vidéo

Vincent COURTOIS

« Love of Life »

Depuis plus de dix ans, le violoncelliste Vincent Courtois a créé dans le monde du jazz une formule inédite en associant à son instrument, deux soufflants : la clarinette et le saxophone.

L’univers musical de ce trio est unique. La combinaison du frotté de l’archet mêlé aux sons de deux saxophones ténor crée une matière sonore envoutante qui séduit l’oreille et invite l’esprit au voyage.

Entouré de Daniel Erdmann, saxophone, et Robin Fincker, clarinette et saxophone, Vincent Courtois fera résonner sous les voûtes de l’église de La Salle-les-Alpes les notes de son dernier album “Love of Life”, inspiré des histoires et des nouvelles du romancier Jack London. Les paysages glacés ou parfois  insulaires évoqués par l’auteur renaissent ici, grâce à l’alliage des trois sonorités instrumentales qui fusionnent en une puissance évocatrice qui ne peut qu’entraîner l’auditeur dans cette belle aventure sonore .

Découvrir en vidéo

 

Nous Contacter

Pour toute demande d'information ou de renseignement, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

8 + 11 =